Accueil » Entreprise adaptée » Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022

Cap vers l'entreprise inclusive 2018-2022

Entreprise adaptée
Signature engagement entreprise inclusive 2018

Le 12 juillet 2018, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, ont signé l’engagement national « Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022 ». L’UNEA (Union Nationale des Entreprises Adaptées), l’APF France Handicap et l’UNAPEI étaient également signataires de cet engagement. L’objectif : accompagner les entreprises adaptées dans leur mission de réduction du chômage des personnes handicapées.

Emploi et handicap

En France, plus de 510 000 personnes en situation de handicap sont sans emploi. Sur le marché du travail, elles représentent un taux de chômage de 19 %. La signature de l’engagement national « Cap vers l’entreprise inclusive » marque un réel tournant pour l’emploi des travailleurs handicapés.

Objectifs et moyens pour l’entreprise adaptée

Les 800 entreprises adaptées recensées en France joueront un rôle important dans la construction de cette société inclusive. Rappelons qu’une entreprise adaptée emploie au minimum 80 % de travailleurs handicapés au sein de ses effectifs de production. L’ambition est de créer 40 000 emplois supplémentaires d’ici à 2022. À cette échéance, les entreprises adaptées devraient donc comptabiliser un total de 80 000 emplois.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement investira un effort budgétaire de 500 millions d’euros par an sur la période 2018-2022. Les entreprises adaptées continueront à assurer leur rôle d’accompagnement des travailleurs handicapés dans le cadre de leur projet professionnel. Mais grâce à cet engagement qui incite à la modernisation du modèle de l’entreprise adaptée, les EA pourront aussi augmenter leurs performances économiques en se détachant peu à peu des aides de l’État. En participant à la constitution de la société inclusive, cet engagement « Cap vers l’entreprise inclusive » donne également plus de visibilité et de reconnaissance à l’entreprise adaptée.

Des passerelles entre les différents acteurs

Pour Sophie Cluzel, cet engagement permettra d’associer les entreprises adaptées et les autres entreprises des secteurs public et privé. Des passerelles seront créées entre elles. Les EA deviendront de véritables leviers pour une insertion ou un retour à l’emploi durable, notamment pour les jeunes en situation de handicap.

Dès l’automne 2018, les entreprises et associations engagées dans l’emploi des travailleurs handicapés pourront bénéficier d’une convention opérationnelle.

Les expérimentations

Le gouvernement a prévu deux expérimentations pour faciliter l’accès des travailleurs handicapés à l’emploi ordinaire :
• proposer des contrats à durée déterminée tremplin (maximum 24 mois) afin que les travailleurs handicapés puissent acquérir une expérience et évoluer professionnellement ;
• faire appel à des entreprises adaptées de travail temporaire spécialisées dans l’emploi des personnes handicapées pour les insérer dans le monde du travail ordinaire.

Outre l’engagement « Cap vers l’entreprise inclusive », le Parlement a également adopté mercredi dernier la loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel. Cette nouvelle loi interviendra dans la réforme du modèle social des entreprises adaptées, mais aussi de la formation professionnelle et de l’apprentissage. L’objectif final étant bien entendu une baisse substantielle des chiffres du chômage. Nous vous en dirons plus très prochainement sur cette loi « avenir professionnel » !

Ces autres articles peuvent vous intéresser :

Fermer le menu