Accueil » Entreprise adaptée » L’innovation sociale

L’innovation sociale

Entreprise adaptée

On entend beaucoup parler d’innovation sociale, mais le concept reste souvent flou pour beaucoup d’entre nous. Initialement portée par les entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS), elle est devenue un véritable levier de développement économique. Mais qu’est-ce que l’innovation sociale exactement ? Nous allons tenter de répondre à cette vaste question dans cet article : définition, exemples, acteurs, etc.

L’innovation sociale, qu’est-ce que c’est ?

Définition de l’innovation sociale

Le Conseil supérieur de l’économie sociale et solidaire (CSESS) a établi une définition de l’innovation sociale communément admise aujourd’hui.
« L’innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux nouveaux ou mal satisfaits dans les conditions actuelles du marché et des politiques sociales, en impliquant la participation et la coopération des acteurs concernés, notamment des utilisateurs et usagers. Ces innovations concernent aussi bien le produit ou service, que le mode d’organisation, de distribution, dans des domaines comme le vieillissement, la petite enfance, le logement, la santé, la lutte contre la pauvreté, l’exclusion, les discriminations… »
Le but est donc de faire évoluer les pratiques, de moderniser certains process et de créer de nouveaux produits et services pour répondre à des problématiques sociales actuelles.

Exemples d’innovation sociale

Illustrons cette définition avec quelques exemples concrets :
• Création de réseaux de producteurs pour favoriser les circuits courts et faciliter l’achat de produits locaux.
• Inclusion dans l’emploi de personnes éloignées de l’emploi ou en situation de handicap.
• Création de sites web de financement solidaire pour soutenir des projets (cause sociale ou environnementale, solidarité, etc.).
• Diversification d’activités de certaines entreprises pour répondre à un besoin en lien avec leur activité initiale (exemple « Veiller sur mes parents » du groupe La Poste).
Deastance Services apporte également sa pierre à l’édifice ! Outre notre mission sociale d’inclusion de personnes en situation de handicap par l’emploi, nous avons souhaité aller encore plus loin. Nous travaillons ainsi en cotraitance avec une entreprise classique sur des activités de gestion de la relation client.

Travailler et apprendre ensemble

Les projets d’innovation sociale se veulent participatifs, reproductibles et apprenants. Concrètement, voici notre vision chez Deastance Services…
Participatif : pour mener à bien sa mission d’inclusion de travailleurs handicapés, Deastance Services travaille ainsi en étroite collaboration avec Pôle Emploi, Cap Emploi, la Direccte (voir notre article sur le service public de l’emploi (SPE). Sans oublier notre entreprise partenaire Armatis Poitiers et nos clients. La dimension participative peut également être interne à l’entreprise (collaborateurs, encadrants, direction).
Reproductible : mettre en place et mesurer l’impact de process qui pourront être reproduits dans d’autres environnements, toujours dans l’objectif de répondre à un besoin social.
Apprenant : tenter de nouvelles choses nous fait grandir et nous continuons d’apprendre chaque jour un peu plus… L’innovation sociale, ce sont des essais, des réajustements, des échecs parfois, des réussites souvent. Tellement de leçons pour continuer à œuvrer pour l’intérêt général tout en affirmant notre dimension économique !

Les besoins sociaux

L’innovation sociale répond à des problématiques sociales très diverses. Citons entre autres : l’emploi, le logement, la santé, le vieillissement, la petite enfance, la lutte contre la pauvreté et les discriminations, l’exclusion sociale, etc.

Beaucoup de secteurs d’activité peuvent ainsi être concernés par l’innovation sociale. De nombreux projets s’articulent notamment autour d’enjeux sociétaux de premier plan : le chômage chez les jeunes, l’alimentation, l’habitat, la mobilité, l’environnement, l’énergie, etc.

Les enjeux

• Lancer des projets d’innovation sociale et en mesurer l’impact peut insuffler une évolution des politiques publiques.
• L’innovation sociale devient également un véritable générateur de développement économique, d’emplois et de cohésion sociale.

Acteurs de l’innovation sociale

Les projets d’innovation sociale reposent sur l’interaction entre de nombreux acteurs. Les démarches engagées doivent être participatives et collaboratives entre les différents acteurs :
• citoyens ;
• pouvoirs publics et collectivités territoriales ;
• associations loi 1901 ;
• fondations d’entreprises ;
entreprises sociales et inclusives, comme Deastance Services en tant qu’entreprise adaptée ;
entreprises classiques, etc.

L’innovation sociale fait avant tout appel à l’intelligence collective et à la co-construction.

Projet d’innovation sociale en entreprise

L’entreprise, acteur clé de l’innovation sociale

Aujourd’hui, l’innovation sociale est considérée comme un outil de développement économique à part entière pour beaucoup d’entreprises. Concept presque inné chez les entreprises sociales (ESS), il devient également incontournable pour les entreprises dites « classiques ». L’objectif : apporter de la justice sociale dans notre société tout en permettant à l’entreprise de se développer économiquement.

Placer l’humain au centre

L’innovation sociale incite les entreprises à faire preuve d’empathie pour identifier les besoins non satisfaits de la société. Elles vont ensuite créer et tester de nouveaux produits ou services, business modèles, circuits de production ou de distribution, stratégies de management pour répondre à ces besoins sociétaux.

Accompagnement et financement de l’innovation sociale

Les acteurs de l’innovation sociale ont besoin d’être accompagnés pour mener à bien leurs projets : orientation, recherche de financement, accompagnement stratégique, etc. Les porteurs de projet d’innovation sociale doivent donc tout d’abord identifier les bons interlocuteurs : collectivités territoriales, incubateurs et structures dédiées à l’accompagnement de l’innovation, etc. Il faudra ensuite travailler la présentation du projet pour mettre en valeur son caractère innovant et social.

Comment caractériser un projet d’innovation sociale entrepreneuriale ?

Il n’existe pas de label ou de certification « Innovation sociale ». Pour obtenir des financements, le caractère innovant du projet social doit donc être bien défini et mis en avant auprès des financeurs. C’est là tout l’enjeu ! Les entreprises peuvent alors s’appuyer sur des outils comme la liste d’orientations de caractérisation de l’innovation sociale entrepreneuriale rédigée par le CSESS (Conseil supérieur de l’Économie sociale et solidaire) en 2017. Ces orientations s’inspirent notamment d’une grille de caractérisation de l’innovation sociale établie par une trentaine d’acteurs sur le terrain (chercheurs, pouvoirs publics, acteurs de l’ESS et de l’innovation).

Innovation technologique/innovation sociale

Non, l’innovation n’est pas que technologique !

Des points communs

• La notion d’innovation induit systématiquement la nouveauté, que ce soit un nouveau produit ou une nouvelle approche. Qu’elle soit technologique ou sociale, l’innovation est basée sur la création d’un concept en rupture avec l’existant.
• L’innovation s’appuie sur une nécessité de résolution de problématique face à un besoin.

Ce qui les distingue

• En règle générale, les innovations technologiques voient le jour principalement dans le domaine de la recherche scientifique ou du développement industriel. Il s’agit principalement de procédés ou de produits commercialisables.
• À l’origine, l’innovation sociale est plus généralement issue d’initiatives citoyennes, associatives ou d’entreprises sociales et inclusives. Elle s’ancre principalement dans des activités du secteur tertiaire ou des services publics. On parle plus de pratiques ou d’approche que de produits.

Ces autres articles peuvent vous intéresser :

Fermer le menu