Accueil » Entreprise adaptée » Handicap et inclusion professionnelle : le secteur du travail protégé et adapté

Handicap et inclusion professionnelle : le secteur du travail protégé et adapté

Entreprise adaptée

travailleur handicapé fauteuil roulant travail de bureau

Le Secteur du travail protégé et adapté (STPA) regroupe les entreprises adaptées (EA) et les établissements et services d’aide par le travail (ESAT). Mais de quoi s’agit-il exactement ? Deastance Services vous explique le fonctionnement du STPA et son rôle dans l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Le Secteur du travail protégé et adapté

Le STPA, définition

En France, le STPA compte plus de 150 000 travailleurs handicapés (TH) exerçant une activité professionnelle. Ces personnes sont accueillies dans 2 000 structures, entreprises adaptées ou ESAT. Les objectifs : faire baisser le taux de chômage des personnes en situation de handicap et les maintenir dans l’emploi. EA et ESAT étudient donc leurs besoins spécifiques pour adapter les postes au handicap de chacun. Ils prennent ainsi en compte :
• l’aménagement des postes de travail ;
• l’organisation du temps de travail et des horaires ;
• la présentation des tâches, des consignes et des points de vigilance ;
• l’évaluation du travail effectué et des objectifs établis selon les compétences de chacun ;
• la mise en place d’outils conformes à chaque projet d’accompagnement.
Ce premier pas dans le monde professionnel facilite également l’autonomie des personnes et peut même se révéler comme un véritable tremplin vers les entreprises classiques.

Les activités du STPA

Les entreprises ordinaires peuvent avoir recours au STPA pour des contrats de fournitures, de sous-traitance ou de mise à disposition de personnel.
Le secteur du travail protégé et adapté propose des prestations dans plus de 200 filières, soit plus de 1 000 métiers représentés ! Contrairement aux idées reçues, entreprises adaptées et ESAT prouvent en effet leurs compétences au quotidien dans des domaines aussi variés que :
• les espaces verts ;
• le conditionnement ;
• l’informatique et les métiers du web ;
• la communication et le marketing ;
• la sous-traitance industrielle ou administrative ;
• la propreté et le nettoyage ;
• la restauration et l’hôtellerie, etc.

Les acteurs du Secteur du travail protégé et adapté

Les entreprises adaptées (EA)

Les EA, anciennement appelées « Ateliers protégés », ont une particularité : l’emploi d’une majorité de travailleurs en situation de handicap dans leurs effectifs (55 % minimum). Il s’agit notamment de salariés présentant un handicap psychique, moteursensoriel ou mental. Fonctionnant comme une entreprise du milieu ordinaire, les EA proposent cependant des conditions de travail en adéquation avec les besoins de leur personnel en situation de handicap.

Les établissements et services d’aide par le travail (ESAT)

Successeurs des CAT (Centres d’Aide par le Travail), les ESAT sont des centres médico-sociaux issus du milieu protégé. Ces établissements accueillent les personnes dont le handicap ne leur permet pas d’intégrer une entreprise adaptée ou du milieu ordinaire. Les ESAT ont alors un double objectif : l’emploi et la création de lien social.

Les clients 

Sans client, pas d’activité ! Donc, n’oublions pas de citer les entreprises qui font appel aux services des EA et ESAT… PME ou grands groupes se tournent de plus en plus vers les achats de prestations et de services via le STPA. Parmi les raisons qui les incitent à changer leurs habitudes d’achat, citons entre autres :
• la valorisation d’une partie de leurs achats dans le cadre d’une démarche responsable et d’une politique RSE ;
• la reconnaissance de la qualité des prestations fournies par les entreprises adaptées et les ESAT ;
• la réduction de leur contribution liée à l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés ;
• l’attrait de l’externalisation et de la sous-traitance en France, etc.

Ces autres articles peuvent vous intéresser :

Fermer le menu